Accueil Pays de la Loire  Les Herbiers
Les Herbiers. Un long périple de 10 000 km pour les oiseaux champions de France
 
Les oiseaux exotiques de Grégory René sont arrivés aux Herbiers (Vendée), depuis La Réunion. Une aventure pour l’éleveur et ses 45 oiseaux qui doivent rester en bonne forme pour le Championnat de France d’estrildidés.
 
 Capture web 13-9-2021 113735
 Grégory René vient de l’île de La Réunion avec ses estrildidés exposés aux Herbiers. | OUEST-FRANCE

Ça piaille, ça piaille, au Parc des Expos des Herbiers (Vendée). Au milieu des cris aigus des estrildidés, petits oiseaux exotiques, un accent chantant attire l’attention. Un drôle d’oiseau venu de l’île de La Réunion pour faire concourir 45 de ses spécimens au Championnat de France qui se déroule chaque année dans la commune du Haut Bocage Vendéen. Grégory René, accompagné de sa compagne Elonise, a traversé l’océan Indien et parcouru 10 000 km pour montrer les plus belles bêtes qu’il élève avec passion depuis 2014.

Toute une aventure pour le couple. Grégory René connaît la procédure par cœur, lui qui a un oiseau champion du monde « en Italie en 2018 », et un autre « vice champion du monde au Portugal en 2020 ». La connaître ne la rend pas plus simple. « On s’y prend des semaines à l’avance », démarre-t-il.

 
Un vaccin au pulvérisateur
Pour transiter des oiseaux, il faut d’abord contacter un transiteur aérien. Mais aussi avoir tout un tas de papiers à jour pour chacun des oiseaux. Le couple les énumère sans peine : « Une attestation de provenance, un certificat de bonne santé, puis une attestation de valeur pour la douane ». Le certificat de bonne santé doit avoir moins de 48 heures au moment du départ, « donc le passage chez le vétérinaire se fait la veille du décollage des oiseaux », poursuit Grégory René. Les volatiles doivent être également vaccinés « mais comme les estrildidés font entre 20 et 30 grammes, c’est réalisé au pulvérisateur ».
 
Faire partir les oiseaux avec un embonpoint
Le voyage se prépare administrativement, mais aussi physiquement. « Onze heures de vol, c’est stressant pour les oiseaux qui sont dans les soutes sombres et c’est aussi fatigant. Ça va se ressentir par exemple au niveau du plumage. » Et, apprend aussi l’éleveur réunionnais habitué de ce genre de voyage, « sur un vol comme ça, un oiseau perd en moyenne 10 % de son poids. Il y a donc toute une préparation avant : on les fait partir avec un petit embonpoint ! »
 
 OF2
 Cet estrildidé appartient à René Grégory. Il a été sacré champion de France ce samedi, aux Herbiers. | OUEST-FRANCE
 
Pour le couple d’éleveurs, c’est aussi très stressant. « Il y a le stress logistique et celui du compétiteur. Je veux que mes oiseaux soient en belle forme. » Pour cela, il est arrivé une semaine avant le concours. Et ça a payé ! Sur les 45 spécimens, neuf sont champions à l’issue du Championnat organisé par le Canari-club herbretais, le Club et groupement technique des estrildidés et la Ville des Herbiers.
 
 Capture web 13-9-2021 113359
 Grégory René et sa compagne Elonise ont transporté 45 oiseaux depuis La Réunion pour le Championnt de
France d’estrildidés qui se déroule aux Herbiers. | OUEST-FRANCE
 
Pour Grégory René et sa compagne, c’est un véritable engagement personnel « et financier. On part avec nos fonds propres. Et rien que pour déplacer 45 oiseaux, on en a pour 1 500 € », sans compter leurs billets d’avion et leur logement.
 
 OF3
 Le Championnat de France d’estrildidés, qui se déroule aux Herbiers, reçoit des centaines d’oiseaux. | OUEST-FRANCE
 
Peu importe pour celui qui a eu son premier estrildidé « en 1998, alors que j’avais sept ans », c’est une passion qui permet aussi de visiter l’Europe. Le couple repartira « le 21 septembre. On va visiter les Pays de la Loire, que nous ne connaissons pas. Nos oiseaux sont moins nomades que nous, on les met chez un éleveur et on les récupérera deux jours avant le départ », pour à nouveau passer par la case vétérinaire et remplir tous les papiers qui permettront de rentrer à La Réunion.
 
Ce dimanche 12 septembre 2021, de 9 h à 15 h, au parc des Expos des Herbiers, des centaines d’oiseaux seront toujours exposées. Entrée gratuite et soumise au passe sanitaire.
 
 
 
 Accueil Pays de la Loire  Les Herbiers
Les Herbiers. Un championnat de France d’estrildidés ce week-end, d’accord, mais c’est quoi?
 
 Ils organisent le concours national d’estrildidés, petits oiseaux colorés, samedi 11 et dimanche 12 septembre, au Parc des expos des Herbiers (Vendée). L’occasion de réunir les oiseliers et amateurs français ou internationaux.
 
 OF1
Le Canari-club herbretais ainsi que le CGTE (Club et groupement technique des estrildidés) organisent le championnat de France d'estrildidés, le 11 et 12 septembre aux Herbiers. OUEST FRANCE
 

C comme championnat

Il s’agit là, pour le Canari-club herbretais, de renouer avec les festivités. Et il en est heureux. Le samedi 11 et dimanche 12 septembre, le club organise, avec le CGTE (Club et Groupement Technique des Estrildidés) et la Ville, le Championnat de France d’estrildidés, ainsi qu’une grande exposition de ces oiseaux, ouverte au public gratuitement. Pour ce faire, ils investissent l’Atelier 19-20, Parc des expos des Herbiers (Vendée), dans le quartier de la gare. Le samedi, de 9 h à 18 h, l’exposition s’ouvre au public, avec l’inauguration à 11 h 30. Puis, le dimanche, de 9 h à 15 h, avec la remise des prix. Le Canari-club herbretais profite également de ces deux jours pour organiser une bourse aux oiseaux, exclusivement réservée à ses adhérents.

 

E comme estrildidés

Les estrildidés sont des oiseaux de petite taille, aux couleurs éclatantes, venant d’Afrique, d’Asie ou encore d’Australie. Cette famille de volatile compte 141 espèces différentes, le tout réparti en 31 genres. C’est dire la multiplicité des apparences. Claude Cretual, président du CGTE, les qualifie d’oiseaux « exotiques ». D’ailleurs, lui-même en possède 200. Cette année, le diamant de Gould est mis à l’honneur lors du championnat. C’est un estrildidé d’Australie qui, bien que menacé dans son pays d’origine, est désormais en sécurité chez les éleveurs vendéens.

 

P comme passion

Il faut être passionné pour chouchouter et présenter ses oiseaux lors d’un concours national. « C’est un loisir que j’exerce depuis ma plus tendre enfance. Pour prendre soin de ces oiseaux, il faut prendre le temps de recréer leur environnement de vie, avec par exemple les éclairages thermiques et les volières adaptés. Aujourd’hui, ceux qui présentent leurs estrildidés au concours sont des passionnés et des spécialistes de la génétique », commente Claude Crétual. Pour obtenir le premier prix, il faut avoir parfaitement réussi l’accouplement de deux estrildidés pour obtenir celui avec la plus belle couleur de pattes, la meilleure longueur de bec ou encore le plus beau plumage. « C’est pointilleux et en même temps, on est des conservateurs d’espèces », rajoute Joseph Puau, président du Canari-club herbretais.

 

I comme international

Ils le savent, « l’éleveur qui remportera le premier prix national, a toutes ses chances au championnat du monde », avouent les bénévoles. Durant ce concours, ils attendent entre 1 300 et 1 400 oiseaux, d’une centaine d’éleveurs français, et même au-delà des frontières métropolitaines. « La Réunion est de passage. Des éleveurs de l’île étaient déjà venus en 2019 en visiteurs, mais cette année, ils seront compétiteurs. » Les bénévoles ont aussi invité de nombreux pays étrangers pour observer la qualité des oiseaux, de leur œil aguerri.

 

Samedi 11 septembre, de 9 h à 18 h, et dimanche 12 septembre, de 9 h à 15 h au Parc des Expos, l’Atelier 19-20, aux Herbiers (Vendée). Entrée gratuite et soumise au passe sanitaire. Pour toute information, contactez Christian Delfosse au tél : 06 27 65 91 41 ; mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.